MESSAGE EN DATE DU 30 septembre 2020

Les inscriptions pour une adoption au Burundi en Afrique sont maintenant complètes (inscription limitée). Veuillez communiquer avec nous pour être sur la liste d’attente en vue d’une prochaine rencontre d’information.

Les rencontres d’information pour ce pays sont actuellement disponibles via Skype. Elles s’adressent aux couples qui souhaitent obtenir plus d’information en général.

Les sujets suivants seront abordés:

  • L’organisme Société Formons une famille: sa création, ses valeurs, ses services, sa structure de bénévoles
  • Les procédures d’adoption: les conditions d’admissibilité, processus avec le Centre jeunesse, la préparation et le traitement des dossiers
  • L’enfant: ses conditions de vie, sa santé, son statut
  • Le pays: sa culture, sa politique

Pour inscrire vos noms à ces rencontres, veuillez nous faire parvenir un courriel à admin@formonsunefamille.com et y inclure obligatoirement les informations suivantes :

OBJET : Adoption BURUNDI

1- vos noms
2- vos âges
3- la date de votre mariage
4- adresse de résidence
5- numéro de téléphone à résidence et un # de cellulaire
6- 1 seule adresse de courriel à laquelle vous voulez recevoir notre message de confirmation de rang
7- Âge de votre plus jeune enfant (ou sa date d’arrivée au Québec, si adopté), si applicable (sinon, ajouter la mention « sans enfants »)

Nous sommes agréés pour le Burundi depuis 2014 – en date du 5 octobre 2018 , 6 enfants ont été adoptés en provenance de ce pays.

Critères d’admissibilité

La loi burundaise établit les conditions d’admissibilité des adoptants comme suit :

• Les adoptants doivent êtres âgés de 30 ans et plus. Il n’y a pas d’âge maximum dans la loi, toutefois le pays tient compte de l’âge des parents candidats à l’adoption tout comme de l’âge de l’enfant qu’ils souhaitent adopter. Les couples de plus de 50 ans doivent tenir compte de cette différence d’âge avec l’enfant et nous leur suggérons de demander l’adoption d’enfants plus âgés (i.e. 4 à 8 ans)

  • Seuls les couples, mariés depuis au moins 5 ans, peuvent adopter (les conjoints de fait et les couples de même sexe ne sont pas admissibles); Pour calculer le nombre d’années de mariage, les années en tant que conjoint de fait NE peuvent PAS être incluses dans le calcul des années de mariage.
  • Les adoptants doivent êtes en bonne santé générale et n’avoir aucun casier judiciaire. Si vous avez (ou avez eu) un problème de santé quelconque (incluant les maladies mentales), veuillez communiquer avec nous afin de connaître les restrictions qui pourraient s’appliquer.
  • Le nombre d’enfants mineurs dans le foyer ne doit pas être plus de cinq.

De plus, si le couple a déjà des enfants, le Québec exige que le dernier enfant soit intégré dans la famille depuis au moins 1 an au moment de l’ouverture d’un dossier pour adoption internationale, donc au moment de l’inscription avec un organisme.

Autres informations utiles

Coûts approximatifs (couple) :

29 000  $

Délai approximatif entre l’enregistrement du dossier au BURUNDI et la proposition :

Variable

Délai entre le jumelage et le départ :

Environ 1 an

Obligation de se rendre dans le pays d’origine :

Les autorités burundaises exigent qu’au moins un parent adoptant voyage au Burundi chercher l’enfant. Pour des raisons de sécurité et de bon fonctionnement des procédures d’adoption, les adoptants peuvent aussi choisir d’être accompagnés d’une escorte, un membre bénévole de la Société pour laquelle les adoptants assument les frais de déplacement (aller-retour au Burundi) et de séjour (7 jours)

Enfants généralement proposés à l’adoption

Au Burundi, l’adoption est permise en faveur des enfants de moins de 15 ans. L’enfant de plus de 13 ans doit consentir à son adoption.

De plus, tous les postulants devront être évalués et approuvés pour l’adoption d’un enfant âgé entre 0 et 4 ans sans préférence de sexe (ou autre tranche d’âge de 4 années).

Partenaires et liens

Il existe une autorité centrale en matière d’adoption en République du Burundi. Celle-ci relève du ministère de la Solidarité Nationale, du Rapatriement des Réfugiés et de la Réintégration Sociale.

C’est l’autorité centrale du Burundi qui reçoit les demandes d’adoption des postulants étrangers, approuve les dossiers d’adoption et fait les propositions d’adoption aux adoptants.